Les Espaces Naturels Sensibles

Des sites écologiques à préserver

Prendre le temps de vous poser, de regarder la nature, d’écouter les oiseaux et de découvrir les richesses de la flore locale… Les Espaces Naturels Sensibles sont parfaits pour profiter d’un tel moment.

La destination Dieppe-Normandie compte trois de ces parcelles, qui de par leurs milieux naturels rares, parfois menacés, présentent un fort intérêt biologique et paysager.
Elles bénéficient d’une gestion écologique adaptée (débroussaillage manuel, fauchage tardif ou pâturages d’animaux rustiques). Il en est de même pour les aménagements destinés à l’accueil du public qui s’intègrent parfaitement dans le paysage et sont sans impact pour l’environnement.

Le Cap d'Ailly

Un site fragile et éphémère

Sainte-Marguerite-sur-Mer

Ce site doit toutes ses particularités à la nature humide de son sous-sol, ainsi vous retrouverez là, tout comme au Bois des Communes, des allures de lande bretonne ! Malheureusement cela fait aussi sa fragilité puisque les falaises très instables glissent inexorablement vers la mer… C’est notamment pour cette raison que 3 phares s’y sont succédés depuis 1775 !

L’actuel phare d’Ailly domine toujours le site, c’est d’ailleurs sur son parking que nous vous conseillons de vous garer pour entamer votre promenade.

Les landes sont des espaces vite recolonisées par une végétation dense, selon la saison, vous croiserez certainement des troupeaux de vaches qui pâturent. En examinant bien la flore, vous pourrez tomber sur la plante carnivore drosera rotundifolia, bien-sûr inoffensive pour vos orteils !

Pensez à lever la tête et à observer les arbres, il est fréquent d’y apercevoir des écureuils et si vous êtes chanceux vous discernerez peut-être une chouette discrète ou un hibou assoupi.

Le Bois de Bernouville

Un espace entre terre et mer

Hautot-sur-Mer

Cet écrin de verdure, l’un des rares massifs forestiers du littoral seino-marin, constitue un ensemble riche et varié représentatif d’un bois côtier. On vous le conseille tout particulièrement au printemps, où les jonquilles, anémones, jacinthes et violettes forment un tapis fleuri aux multiples couleurs.

Au cours de la balade le long du sentier écologique balisé, vous découvrirez les ruines d’un château médiéval édifié au 11e siècle qui fait désormais corps avec la nature environnante. La forêt qui l’entoure ne fut plantée qu’au 20e siècle, avec la mode des promenades romantiques autour des vieilles pierres envahies d’herbes folles.

Le site est le repaire d’au moins 5 espèces de mésanges… Une escapade hors du temps vous attend donc, agrémentée par le chant des oiseaux.

Le Bois des Communes

Une pépite écologique des hauts de falaise

Varengeville-sur-Mer

C’est à Varengeville que se niche ce petit bois de 5 hectares qui abrite une végétation tout à fait originale pour la Normandie.

Grâce à un sous-sol particulier, acide et humide, une lande où s’épanouissent bruyères et ajoncs s’est développée. De cet environnement, se dégage un petit air de Bretagne ou d’Ecosse !

 

Au détour des sentiers bordés de chênes, bouleaux et pins, vous pourrez croiser l’Osmonde royale, une fougère pouvant atteindre 2 mètres de haut.

Tritons, grenouilles, crapauds… Au printemps, la mare est le paradis des amphibiens ! En été, vous pourrez y admirer libellules et demoiselles, qui après avoir passé la première partie de leur vie sous forme de larves aquatiques, émergent de l’eau pour une vie aérienne.