© Yann Pelcat
La Forêt d'Arques

Poumon vert de l'arrière‑pays

Près de Dieppe, sur les communes d’Arques-la-Bataille, Ancourt et Saint Nicolas d’Aliermont, la forêt d’Arques offre près de 1 000 hectares de nature et de détente.

Promenade oxygénante

Curiosités naturelles

 Cette hêtraie a la particularité de présenter des paysages avec de grands bouquets de résineux mêlés aux feuillus. Parmi eux, deux arbres remarquables sont à découvrir : le Hêtre Montariol, le plus vieil arbre de la forêt et la Porteuse d’eau, une mystérieuse gravure qui daterait de plus d’un siècle.
Quelques bijoux s’offrent aux naturalistes curieux, notamment deux belles mares où grenouilles, tritons et salamandres peuvent être observés, mais aussi où les libellules, demoiselles et papillons pullulent par beau temps.

Un lieu marqué par l’histoire

Souvenir royal

La forêt d’Arques est un vestige de la forêt d’Aliermont qui couvrait autrefois tout le plateau du même nom. Propriété des Ducs de Normandie, elle échappe au défrichement qui fit disparaître toute la partie centrale de ce grand massif. Elle devient forêt royale après le rattachement de la Normandie à la Couronne de France, puis forêt domaniale à la Révolution. Elle est actuellement gérée par l’Office National des Forêts. Les noms de quelques carrefours (Rond des Ligueurs) et des routes forestières (Route Henri IV) rappellent la fameuse bataille gagnée par Henri IV sur le Duc de Mayenne en 1589.