Panorama Pourville

Jacques-Emile Blanche et Pourville-sur-Mer

à Hautot-sur-Mer
1.9 km
1h
Facile
  • Hautôt sur Mer provient du regroupement des villages de Pourville, Petit Appeville et Hautôt.

  • Dès l’époque féodale, Hautôt est une place forte, les seigneurs d’Hautôt font construire un important château comportant un système de défense remarquable composé de double douves. Aujourd’hui il ne reste que des vestiges de cet édifice permettant d’imaginer l’importance considérable de cet ouvrage militaire.
    Il se trouve entouré du bois de Bernouville, propriété du Conservatoire du Littoral. Le Petit-Appeville comprend quelques commerces, des équipements publics, des industries. Il est...
    Dès l’époque féodale, Hautôt est une place forte, les seigneurs d’Hautôt font construire un important château comportant un système de défense remarquable composé de double douves. Aujourd’hui il ne reste que des vestiges de cet édifice permettant d’imaginer l’importance considérable de cet ouvrage militaire.
    Il se trouve entouré du bois de Bernouville, propriété du Conservatoire du Littoral. Le Petit-Appeville comprend quelques commerces, des équipements publics, des industries. Il est traversé par la grande route menant de Dieppe au Havre, ouverte au XVIIIe siècle et par la ligne de chemin de fer Dieppe- Rouen, la gare n’est plus desservie. L’ancien tracé du chemin de fer Le Petit Cauchois est devenu, depuis
    Le Petit-Appeville, l’avenue verte qui monte à travers bois jusqu’à Offranville.
    Amedeo Modigliani est souvent reçu chez son mécène, le docteur Alexandre dans la maison familiale.
    En direction du Nord apparaît Pourville-sur-mer ; d’un village de pêcheurs jusqu’au milieu du XIXe siècle, il devient une des stations balnéaires renommée, prisée par une clientèle locale, vite rejointe par des
    notables rouennais ou parisiens ; des hôtels voient le jour, une dizaine dont Le Normandy, La Terrasse,
    l’Albion, Le Rivage. Claude Monet venu à Dieppe, en février 1882 descend au Grand Hôtel du Nord et
    Victoria, quai Henri IV où il prend pension au prix de 20 francs par jour. Trop cher pour un hôtel de qualité
    moindre juge-t-il, il part à la recherche d’un nouveau gîte et découvre à Pourville l’hôtel-restaurant, ouvert
    l’hiver, À la renommée des galettes tenu par le couple Graff. Plus modeste, le café-hôtel-restaurant du père
    Jules, mi-côte en direction de Varengeville, accueille Paul Éluard, André Breton, lors de leur séjour normand.
    Claude Debussy, Jules Massenet, résident à Pourville. Marcel Proust y viendra en août 1895 se promener dans les sous-bois, s’allongeant « la tête renversée dans les feuilles sèches » écrit-il.
Points d'intérêt
1
2
img152 bis.jpg
3
4
1955.98_40904 bis.jpg
5
6
img741.jpg
7
8
img150 bis.jpg
9
visuel02.jpg
10
img148.jpg
11
12
898.14.1 bis.jpg
13
14
Vallée de la Scie, Pourville - W765.jpg
15
16
Chemin dans les blés à Pourville - W 753 bis.jpg