Partager

Current Size: 100%

Le commerce

Le port de commerce, premier port bananier au début du XIXème siècle

Grue commerceAu début du XIXème siècle, le port de commerce de Dieppe ne manque pas d'activité. Il est même devenu le premier port de France pour les importations de bananes venues des Iles Canaries et des agrumes du Maroc. Sa position par rapport à Paris est d'une grande aide dans le développement de l'activité commerciale à Dieppe.

Port pétrolier jusqu'à la fin de la Première Guerre Mondiale, Dieppe se spécialise dans les trafics de fruits, d'oléagineux et de matériaux divers.A partir de 1913, il s'impose comme le port bananier français par excellence. L'activité en pleine expansion oblige à de nouveaux équipements. En 1931, par exemple, apparaît la première installation isotherme destinée à mieux conserver les précieux fruits.

Dans les années 2000, le port de Dieppe connaît un effondrement de son trafic dans le commerce des fruits exotiques, principalement à cause du transport routier et de la domination du port d'Anvers dans ce domaine.

 

 

Eoliennes L’acquisition par le Syndicat mixte du port de Dieppe, gestionnaire du port depuis janvier 2007, de moyens de levage et l’aménagement des terre-pleins constituent un signal fort en direction des opérateurs portuaires, qui savent déjà disposer à Dieppe d'un personnel qualifié et d’une situation géographique idéale pour une activité de commerce ouverte sur la Manche. Le port de commerce de Dieppe, autrefois spécialisé dans le trafic fruitier, cherche un nouveau souffle. Ce vent nouveau, tourné vers les trafics de niche, est impulsé par le transit d’éléments d’éoliennes.